LPHF MONTRÉAL SOLIDIFIE SA DÉFENSE EN PROLONGEANT LES ENTENTES D’AMANDA BOULIER, DE MARIAH KEOPPLE ET D’ELAINE CHULI

Montréal, le 17 juin 2024 – LPHF Montréal a annoncé lundi qu’elle a prolongé les ententes des défenseures Amanda Boulier (deux saisons) et Mariah Keopple (une saison), ains que la gardienne Elaine Chuli (une saison). Elles ont toutes signé des contrats standards.

 

Boulier (5’1’’) a été la première joueuse acquise via un échange par Montréal, alors qu’elle s’est jointe à la formation montréalaise pour les six dernières rencontres de la saison, préparant trois buts des siennes. Elle a également pris part aux trois rencontres éliminatoires de l’équipe, passant de nombreuses minutes sur la glace, tout en rendant de précieux services en défense, aidant l’équipe à n’allouer que sept buts en trois rencontres qui ont duré près de 250 minutes au total.

 

La défenseure de 31 ans avait débuté la saison avec Ottawa, où elle a inscrit un but et cinq passes en 17 matchs. Originaire de Watertown dans le Connecticut, Boulier a été sélectionnée en 13e ronde (77e au total) par Ottawa lors du repêchage initial de la LPHF en 2023.

 

Elle a évolué pour les Saints de l’Université St. Lawrence dans la NCAA pendant quatre saisons, accumulant 104 points (28 buts, 76 passes) en 150 rencontres.

 

Keopple (5’9’’) a laissé sa marque sur la LPHF dès sa première saison, quelques mois après avoir quitté les bancs universitaires, alors que la recrue a évolué pendant un bon moment en compagnie d’Erin Ambrose sur la première paire de défenseures.

 

Ignorée au repêchage, puis invitée au camp d’entraînement de Montréal l’automne dernier, la hockeyeuse de 23 ans s’est taillée une place au sein de la formation montréalaise puis a disputé toutes les 24 rencontres de l’équipe en 2024, amassant trois aides, tout en démontrant une progression fulgurante au fur et à mesure que la saison avançait.

 

Originaire de Menomonie dans le Wisconsin, Keopple a évolué pour les Tigers de l’Université Princeton dans la NCAA pendant quatre saisons, inscrivant 17 buts, en plus d’amasser 55 passes en 100 rencontres. Elle avait été nommée adjointe à la capitaine lors de sa dernière saison avec les Tigers.

 

Chuli (5’7’’) a répondu présente à chaque fois qu’elle a été envoyée devant le filet de la LPHF Montréal en 2024. L’athlète de 30 ans a aidé son équipe à remporter six des huit matchs qu’elle a débutés, conservant une impressionnante moyenne de buts alloués de 1,61 et un pourcentage d’efficacité de ,949.

 

Originaire de Waterford en Ontario, Chuli a disputé son hockey universitaire avec les Huskies de l’Université du Connecticut. Lors de sa dernière saison avec les Huskies, elle a été nommée sur la deuxième équipe d’étoiles de la NCAA, après avoir gardé les filets pour douze victoires des Huskies, avec une moyenne de buts alloués de 2,31 et un pourcentage d’arrêt de ,941.

 

« L’arrivée d’Amanda la saison dernière s’est avéré un élément stabilisateur au sein de notre unité défensive et son retour sera assurément apprécié dans notre vestiaire a fait savoir la directrice générale, Danièle Sauvageau. Mariah a beaucoup progressé au cours de son année recrue et cela ne pourra que s’accentuer au cours des prochaines années. Pour sa part, Elaine a démontré qu’elle se trouve parmi les l’élite de la LPHF et nous sommes extrêmement choyées qu’elle soit de retour avec nous, d’autant plus que nous disputerons encore plus de rencontres la saison prochaine. »

 

Les équipes de la LPHF disposent d’une fenêtre de négociation exclusive jusqu’au 21 juin afin d’offrir des prolongations de contrat à leurs joueuses déjà sous contrat. Tel que stipulé par l’Association des joueuses, les termes salariaux des ententes ne seront pas divulgués.

 

– 30 –