QUATRE JOUEUSES DE LA PWHL MONTRÉAL SERONT À TORONTO POUR LE JEUDI DES ÉTOILES DE LA LNH

Par: Personnel de PWHL Montréal

31 janvier 2024

 

«Je m’attends à un niveau de jeu très élevé» – Marie-Philip Poulin

 

Tout comme leurs acolytes de la LNH, les étoiles de la PWHL convergeront à Toronto cette semaine et vont démontrer leurs talents à la planète entière.

 

24 joueuses des six équipes de la PWHL ont été réparties en deux équipes, qui s’affronteront à trois-contre-trois. Si les périodes de prolongation du circuit féminin, également disputées à trois-contre-trois, se veulent un avant-goût de ce match, ça promet pour jeudi soir à l’aréna Banque Scotia de Toronto.

 

«Je m’attends à ce que le Niveau de jeu soit vraiment élevé, car le niveau de fierté le sera, a expliqué la capitaine montréalaise, Marie-Philip Poulin. Ça va être la le fun, mais également intense. Les joueuse veulent toutes gagner.»

 

Affronter une coéquipière

 

Autre fait intéressant, les joueuses vont devoir affronter des adversaires, mais également des coéquipières lors de ce match.

 

Ainsi, Marie-Philip Poulin et Ann-Renée Desbiens, qui s’aligneront avec l’équipe de Billy-Jean King, vont croiser le fer avec Erin Ambrose et Laura Stacey, qui vont évoluer pour la formation de Ilana Kloss.

 

La cerbère de la formation montréalaise est à la fois soulagée et craintive de la façon dont les équipes sont divisées.

 

«Disons que je suis toujours contente d’avoir Marie-Philip dans mon équipe. On va avoir du plaisir, mais on va aussi vouloir gagner», a laissé tomber Desbiens.

 

«Par contre,  j’aurais préféré ne pas avoir à affronter à Laura, qui charge rapidement vers le filet», a ajouté Desbiens en riant.

 

Aucune pression additionnelle

 

Le match débutera après quelques événements du match des étoiles de la LNH du jeudi, dont le repêchage des joueurs qui doit débuter à 18h. C’est donc dire que les athlètes vont évoluer devant les meilleurs joueurs de la LNH.

 

Poulin ne voit pas cela comme une pression additionnelle.

 

«On va déjà devoir jouer à notre meilleur. Mais c’est certain qu’on va s’amuser», a expliqué la Beauceronne.