RÉSUMÉ DES SIGNATURES À MONTRÉAL (LIVE TRACKER)

Restez au courant de toutes les signatures officielles alors que Montréal constitue son alignement pour la saison inaugurale de la Ligue de hockey féminin professionnel (PWHL).

Montréal compte actuellement 15 joueuses sous contrat, dont les attaquantes Ann-Sophie Bettez, Sarah Bujold, Claire Dalton, Jillian Dempsey, Kennedy Marchment, Maureen Murphy, Kristin O’Neill, Marie-Philip Poulin, Laura Stacey, les défenseures Erin Ambrose, Mariah Keopple, Dominika Lásková, Kati. Tabin et les gardiennes Elaine Chuli et Ann-Renée Desbiens.

NOV. 21 : MARIAH KEOPPLE (D) – AGENT LIBRE (CONTRAT SIGNÉ DE 1 AN)

Keopple signe son premier contrat professionnel quelques mois seulement après avoir obtenu son diplôme de l’Université de Princeton au printemps. Le joueur de 23 ans originaire de Menomonie, dans le Wisconsin, a été capitaine adjoint des Tigers lors de la campagne 2022-23 de la NCAA et a reçu la mention honorable de la All-Ivy League avec 15 points en 31 matchs. C’était la troisième fois en quatre saisons qu’elle produisait des points à deux chiffres, et la troisième fois en quatre saisons, elle était nommée dans l’équipe universitaire de la CEAC. Mesurant 5 pieds 9 pouces, elle sera parmi les joueuses les plus grandes de la ligue cette saison.

«Mariah apporte une présence au noyau défensif. C’est une jeune joueuse en développement qui nous passionne!» – – Danièle Sauvageau, directrice générale

«Je suis tellement excité de signer avec Montréal et d’explorer une nouvelle ville, et j’ai hâte de commencer avec l’équipe et le personnel incroyable. Montréal est une si belle ville pleine de traditions, et je sais que ce sera un marché tellement incroyable auquel participer.» – Mariah Keopple

NOV. 21 : DOMINIKA LÁSKOVÁ (D) – 4ÈME TOUR, 19ÈME AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ DE 2 ANS)

Lásková a été le première joueuse du PHF sélectionné lors du repêchage de la PWHL, des mois après avoir marqué 13 points en 24 matchs et remporté un championnat de la Coupe Isobel avec les Toronto Six aux côtés de ses coéquipières Kati Tabin et Elaine Chuli. La joueuse de 26 ans originaire de Praha, en Tchéquie, est diplômée du Merrimack College et possède une vaste expérience internationale. Les événements notables incluent les Jeux olympiques de 2022 et quatre participations au Championnat du monde féminin de l’IIHF en première division, jouant un rôle essentiel dans les médailles de bronze historiques de son pays en 2022 et 2023. Elle a débuté cette saison avec le Luleå HF de la SDHL et a enregistré six points en 13 matchs.

«Laska est un joueur hautement qualifié qui apporte polyvalence et expérience internationale à notre alignement. Sa personnalité extravertie donne de l’énergie à la patinoire.» – Kori Cheverie, entraîneur-chef

«Je suis impatient de commencer un nouveau voyage.» – Dominika Lásková

NOV. 20 : KATI TABIN (D) – TOUR 5, 30ÈME AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ DE 2 ANS)

Tabin a mené tous les défenseures du PHF en termes de score au cours de la campagne 2022-23 en tant que membre du champion de la Coupe Isobel, Toronto Six, jouant aux côtés de sa compatriote Elaine Chuli. Elle a produit 18 points en 24 matchs de saison régulière et figurait également parmi les meilleures joueuses de la ligue en séries éliminatoires, avec quatre points en autant de matchs. La joueuse de 26 ans originaire de Winnipeg, au Manitoba, a fait ses débuts professionnels avec les Connecticut Whale en 2021-2022, un an après avoir obtenu son diplôme de l’Université Quinnipiac. L’ancien Bobcat a été nommé capitaine en tant que senior en 2019-2020 et nommé dans la troisième équipe All-ECAC.

«Ajouter une joueuse comme Kati à notre ligne bleue nous donne une autre pièce offensive au casse-tête que nous recherchions. Elle apporte une expérience professionnelle et une visibilité sur les grands matchs qui aideront notre équipe.» – Danièle Sauvageau, directrice générale

«Je suis reconnaissante d’avoir signé un contrat à Montréal et j’ai hâte de commencer!» -Kati Tabin

NOV. 20 : ELAINE CHULI (G) – TOUR 13, 78E AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ D’UN AN)

Chuli a aidé les Toronto Six du PHF à remporter leur premier titre de la Coupe Isobel en 2022-23, affichant une fiche de 3-1 en séries éliminatoires, dont une victoire par blanchissage, une moyenne de buts alloués de 2,20 et un pourcentage d’arrêts de 0,920. En trois saisons, l’athlète de 29 ans originaire de Waterford, en Ontario, a remporté 32 de ses 41 matchs de saison régulière et a été nommée gardienne de but de l’année 2022 de la ligue. Sa carrière comprend également une saison PWHPA, deux campagnes CWHL réparties entre la Chine et les Furies de Toronto et quatre années NCAA à l’Université du Connecticut. En 2012, elle a remporté l’or chez les moins de 18 ans pour le Canada avec ses coéquipières Erin Ambrose et Laura Stacey.

«Obtenir un gardien de but qui a de l’expérience en championnat, comme Elaine, était important pour nous. Elle est une compétitrice au filet et pousse ses coéquipières et c’est excitant pour nous.» – Kori Cheverie, entraîneur-chef

«Je suis très excité de commencer le prochain chapitre de ma carrière de joueuse professionnel à Montréal. C’est un privilège de jouer dans un marché comme celui-ci et j’ai hâte de travailler avec mes nouveaux coéquipiers.» –Elaine Chuli

NOV. 15 : SARAH BUJOLD (F) – AGENT LIBRE (CONTRAT SIGNÉ DE 1 AN)

Bujold a passé la saison 2022-23 en tant que membre des Metropolitan Riveters du PHF et a terminé troisième de l’équipe avec 10 buts et 10 passes pour 20 points en 23 matchs. L’athlète de 27 ans originaire de Riverview, au Nouveau-Brunswick, a déjà passé trois saisons à l’étranger dans la SDHL avec le Djurgårdens IF et le HV71 et figurait chaque année parmi les deux meilleures buteuses de son équipe. Elle a développé ses prouesses offensives à l’Université St. Francis Xavier où elle a récolté 113 points en cinq saisons entre 2014 et 2019 et a été nommée Joueuse U SPORTS de l’année 2016-2017 avec une moyenne de buts par match.

«Sarah apporte de la polyvalence à notre alignement et peut contribuer à nos équipes spéciales. Elle est tenace et son éthique de travail est sans égal.» — Kori Cheverie, entraîneur-chef

«Je suis tellement heureux de jouer à Montréal cette saison ! Montréal est une grande ville de hockey avec une ambiance et une base de fans tellement géniales. J’ai hâte que les choses démarrent avec l’équipe!»— Sarah Bujold

NOV. 15: ANN-SOPHIE BETTEZ (F) – ROUND 14, 79TH OVERALL (SIGNED 1-YEAR CONTRACT)

Bettez officially adds another chapter to a storied career representing women’s hockey in Montreal at all levels. She was a three-time U SPORTS champion and 2012 Player of the Year for McGill University, then played seven seasons with the CWHL’s Stars and Les Canadiennes. That stretch included being named 2013 Rookie of the Year, 2014 MVP, and a 2017 Clarkson Cup champion. Following three seasons as a member of the PWHPA, the 36-year-old from Sept-Îles, Quebec captained the PHF’s expansion Force and scored 22 points in 23 games. Internationally, she won bronze with Canada at the 2019 IIHF Women’s World Championship.

“Bettez est une figure importante de la communauté du hockey féminin à Montréal. Elle est une leader qui aidera notre équipe dans les deux sens de la patinoire, en plus d’agir à titre de mentore auprès de nos jeunes joueuses.” – Danièle Sauvageau, General Manager

“Très contente de pouvoir continuer ma carrière à Montréal. J’ai vraiment hâte de débuter la saison devant les meilleurs partisants. Au plaisir de vous rencontrer. Allez Montréal!” – Ann-Sophie Bettez

NOV. 14 : CLAIRE DALTON (F) – TOUR 12, 67E AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ D’UN AN)

Dalton a marqué 44 buts et 89 passes décisives pour 133 points en 130 matchs de la NCAA à l’Université de Yale, ce qui a établi la marque de tous les temps du programme lors de l’obtention de son diplôme en 2022-23. Sa saison offensive la plus productive a eu lieu en 2021-22 avec 43 points en 36 matchs pour remporter les honneurs de la troisième équipe All-ECAC. Le joueur de 23 ans originaire de Toronto, en Ontario, a été capitaine des Bulldogs la saison dernière et a été nommé récipiendaire du prix humanitaire Molly Meyer de Yale Athletics. Elle a remporté une médaille de bronze en représentant le Canada au Championnat mondial féminin M18 2018 de l’IIHF.

«Claire est une jeune joueuse intelligente qui apporte la capacité de marquer des buts et de jouer dans des situations particulières. Nous avons hâte de la voir jouer dans le jeu professionnel !» – Kori Cheverie, entraîneuse-chef

«C’est un privilège de faire partie de la saison inaugurale de la PWHL et je suis ravi d’avoir été repêché à Montréal. Le personnel et les joueurs acquis par Montréal sont tous talentueux et dévoués à faire de Montréal une équipe performante cette saison. J’ai hâte de débuter avec ce groupe et que la mise au jeu soit officiellement lancée dans la Ligue de hockey féminin professionnel.» – Claire Dalton

NOV. 13 : ERIN AMBROSE (D) – TOUR 1, 6ÈME AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ DE 3 ANS)

Ambrose a fait ses débuts olympiques canadiens en 2022, où elle a terminé deuxième du tournoi parmi les marqueurs d’un défenseur, en route vers une médaille d’or. Elle a également remporté six médailles au Championnat mondial féminin de l’IIHF et trois médailles U18. Elle a excellé collégialement à l’Université Clarkson, remportant le championnat NCAA 2014 et étant nommée finaliste pour le prix commémoratif Patty Kazmaier. Le joueur de 29 ans originaire de Keswick, en Ontario, est devenu professionnel en 2016 lorsqu’il a été sélectionné 7e au total par les Furies de Toronto de la LCHF. Elle a joué une saison avant d’être échangée aux Canadiennes de Montréal. Elle a également joué dans la PWHPA de 2019 à 2023, remportant la Secret® Cup en 2021.

«Erin est une joueuse très intelligente avec un équilibre formidable le long de la ligne bleue. Elle aura un impact immédiat sur notre équipe avec le style qu’elle joue et l’expérience qu’elle apporte.» – Kori Cheverie, entraîneuse-chef

» Je suis ravi d’être signé à Montréal pour les trois prochaines années. Montréal occupe une place particulière dans mon cœur. Notre noyau de joueurs est parmi les meilleurs au monde et j’ai hâte d’arriver au camp pour rencontrer le reste de l’équipe. Ça va être une année excitante et j’ai hâte de jouer devant les fans à Montréal» – Erin Ambrose

NOV. 9 : JILLIAN DEMPSEY (F) – TOUR 11, 66E AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ D’UN AN)

Dempsey est l’une des plus grandes joueuse de tous les temps de la PHF avec une illustre carrière en tant que Boston Pride qui a duré les huit années d’histoire de la ligue. L’athlète de 32 ans originaire de Winthrop, dans le Massachusetts, a été capitaine de l’équipe de sa ville natale pendant six ans, a remporté trois Coupes Isobel et se classe première en saison régulière pour les points (146), les buts (70), les passes décisives (76) et les matchs ( 142). Avant le PHF, la diplômée de l’Université Harvard a été finaliste du prix Patty Kazmaier lors de sa dernière année, puis a joué deux saisons avec les Blades de Boston de la LCHF et a remporté la Coupe Clarkson. En 2012, elle a remporté l’argent avec l’équipe américaine au Championnat du monde féminin de l’IIHF.

«Nous sommes ravis de la vaste expérience de Jillian dans le jeu professionnel. En tant que contributeur clé et leader à Boston, nous sommes convaincus qu’elle peut apporter de la valeur à notre équipe.» – Kori Cheverie, entraîneuse-chef

«J’ai hâte de retourner sur la glace alors que je franchis la prochaine étape de ma carrière à Montréal dans le cadre de ce nouveau chapitre du hockey féminin professionnel. J’ai de grands espoirs pour la saison inaugurale de la PWHL.» –Jillian Dempsey

NOV. 7 : KENNEDY MARCHMENT (F) – TOUR 6, 31e AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ DE 2 ANS)

Marchment a été une superstar au cours de ses deux saisons PHF et a établi des records de franchise Connecticut Whale pour les points, les buts et les passes décisives en carrière. Après avoir remporté le titre de joueur par excellence en 2021-2022, le joueur de 26 ans originaire de Marmora, en Ontario, a établi le record de la ligue en une seule saison avec une séquence de 18 matchs consécutifs avec au moins un point et est devenu le premier de l’histoire à produire des campagnes consécutives de 30 points. . Elle a terminé la saison 2022-23 avec 35 points, ce qui la place au deuxième rang du classement général. Le diplômé de l’Université St. Lawrence a été finaliste du top 10 du prix commémoratif Patty Kazmaier en 2017 et a joué trois saisons dans la SDHL de 2018 à 2021 avant de rejoindre la PHF.

«Kennedy élève les performances de ses coéquipières et possède un talent étonnant pour déchiffrer les jeux, créer des occasions offensives et exceller dans des situations rapides.» – Danièle Sauvageau, directrice générale

« Je suis extrêmement honoré et excité de déménager à Montréal pour jouer dans la PWHL. J’ai hâte que la saison commence et que je sois sur la glace avec mes nouveaux coéquipiers devant des fans incroyables ! – Kennedy Marchment

OCTOBRE. 30 : KRISTIN O’NEILL (F) – TOUR 2, 7ÈME AU GÉNÉRAL (CONTRAT SIGNÉ DE 3 ANS)

O’Neill a représenté le Canada aux trois derniers Championnats du monde féminins de l’IIHF, remportant l’or consécutivement en 2021 et 2022, et l’argent en 2023. Elle a également remporté deux médailles d’argent chez les M18 lors des tournois de l’IIHF en 2015 et 2016. La joueuse de 25 ans originaire d’Oakville, en Ontario, a joué au niveau collégial à l’Université Cornell, où elle a été capitaine de l’équipe au cours de sa dernière année en 2019-2020. Cette saison-là, elle a terminé troisième au pays pour le nombre de buts par match et a obtenu le dixième rang de tous les temps pour la notation du programme. Ses trois dernières saisons ont été consacrées à la compétition en tant que membre de la PWHPA.

« Kristin est une joueuse qui peut jouer dans de nombreuses situations différentes. Il est difficile de l’affronter défensivement et elle peut intervenir en attaque. C’est quelqu’un que vous voulez dans votre équipe au lieu d’avoir à jouer contre elle. – Kori Cheverie, entraîneuse-chef

« Je suis tellement ravi d’avoir signé pour jouer avec Montréal cette saison. L’énergie, les fans et la culture du hockey à Montréal sont sans égal et je suis ravi d’être immergé dans cela. J’ai hâte de commencer ! » – Kristin O’Neill

SEPT. 7 : ANN-RENÉE DESBIENS (G), MARIE-PHILIP POULIN (F), LAURA STACEY (F)

Les trois joueuses ont accepté les termes de contrats de trois ans dans le cadre de la période initiale d’agence libre de la PWHL.

Les listes finales des équipes doivent inclure 23 joueuses signés dans des accords de joueurs standard, ainsi que deux contrats de joueurs de réserve. Les conditions salariales ne seront pas divulguées, selon la PWHL Players’ Association.